Browse By

Troïka — Ashot Kirakosyan, Nika, Sophia Shiyan

Du 9 au 14 avril 2017

affiche1

Nika

Inspirée de ses rêves, elle est en permanence à la recherche de la forme et de la couleur « idéales » et partage son univers avec les gens passionnés par l’art et par la création. Pour Parmenide (philosophe grec du VI s av notre ère) l’Univers est divisé en couples de contraires. Les sculptures présentent la transformation des pôles opposés dans une Unité. Elle retrouve un équilibre dans cette unité de pôles opposés…. dans cette unité de la ressemblance et de la réalité… Les sculptures « Transformation » sont, à première vue, très lourdes et solides – en réalité, elles sont légères et fragiles… Les sculptures « Personnage de rêves » présentent une unité du mouvement et d’immobilité. Dans des œuvres où dialoguent des formes flexibles et des couleurs translucides, Nika s’intéresse à la matérialisation de l’immatériel. L’artiste dépasse les supports en 2D et 3D pour évoluer dans une autre dimension. C’est le passage d’une dimension à une autre, comme si la couleur et le volume ne suffisaient plus. Le volume est devenu nécessaire à ses œuvres dont l’esthétique englobe flexibilité, mouvement et mollesse. Dés l’enfance elle a ressenti le désir de peindre en observant la nature, ses couleurs et formes. Elle a appris à maîtriser différentes méthodes en faisant des copies d’œuvres de grands maîtres, de restauration de tableaux. La formation à l’École d’ Enseignement Supérieur d’Art lui ont permis d’élargir ses connaissances de L’Histoire de l’Art et de l’Art contemporain, libérer sa propre créativité. Elle a expérimenté beaucoup de techniques et de supports et son art reste très expérimental. Actuellement Nika participe aux ventes aux enchères sur le site Drouot et expose régulièrement dans la région Bordelaise ses productions artistiques: sculptures et tableaux.

nika.artistes-cotes.com

Ashot Kirakosyan / Ашот Киракосян

Né le 29 janvier 1960 à Tbilisi, capitale de la Géorgie soviétique, il sort diplômé en 1985 de l’institut d’art Surikoff à Moscou où il s’installe définitivement. Il devient membre de l’Union des Artistes Russes en 1988 et rejoint onze ans plus tard l’union des Artistes Arméniens. Les travaux sélectionnés pour l’exposition ont tous été influencés par la « période brumeuse », une composante importante dans son processus créatif vers laquelle l’artiste revient toujours après une longue introspection à travers le temps, l’espace et diverses approches stylistiques. Le thème principal, comme d’habitude, reste « Portraits d’arbres ». L’arbre, qui n’est plus partie d’un paysage, un bel élément d’un décor ni même partie d’un rang botanique. L’arbre devient alors un sujet à observer, à comprendre et explorer, et auprès duquel l’artiste souhaite rester proche, pour sentir sa respiration, ses vibrations et mouvements, et va d’une certaine manière l’humaniser pour lire son âme et son esprit.

www.ashotkir.com

Sophia Shiyan / София Шиян

Two Generations – Two Perceptions / Два Поколения – Два Взгляда

Sophia Shiyan est née à Moscou en 2002. Elle fait sa scolarité à l’école internationale britannique de Moscou et parallèlement étudie en profondeur l’histoire de l’art. Sophia a commencé à dessiner à un âge précoce, utilisant différentes techniques pour finalement embrasser d’elle-même la technique de la peinture à l’huile. Elle travaille conjointement avec Ashot Kirakosyan et cette compétition créative entre maître et élève a donné à Sophia un pivot autour duquel faire évoluer son art. Leur projet coopératif dédié à « l’évolution d’un iris » a été lancé avec succès à la 10ème Biennale Internationale d’art Contemporain de Florence. Parmi ses artistes favoris figurent Ilya Mashkov, Vincent Van Gogh et bien entendu Henri Matisse. Avec de tels maîtres à penser les scènes de vie immobiles et les paysages forment naturellement la base de son travail, conjuguées à une sincérité brute et une affection particulièrement vive pour la couleur. Ses lieux de travail de prédilection incluent Moscou, Paris, le Languedoc et la Provence, la Wallonie et la Croatie, mais elle reste toutefois dans un élan perpétuel pour trouver de nouveaux lieux d’intérêts au travers de rencontres et d’amitiés nouvelles.

www.sophiashiyan.com